logo

Qui sommes nous?

Aujourd'hui

« La Fermette » est composée d’un SAAE divisé en deux unités de vie : « Le Clos » qui accueille 15 enfants et « La Maison Arc-en-Ciel » qui en accueille 18, ainsi que d’un SAIE « L’Esplanade » qui gère 13 situations, avec un maximum de 39 enfants.

En 2000

C’est dans ce contexte que l’A.S.B.L. est contrainte de diminuer son nombre de places en hébergement et a ainsi renforcé le suivi extra-muros des jeunes en famille ou en autonomie. L’année suivante, le projet pédagogique de l’unité de vie « Les Pénates » est remanié. Le service se nomme alors « L’Esplanade » et reçoit son agrément en 2003.

Ainsi, « La Fermette » a pu s’adapter à ces différentes législations en mutant une partie de son Service d’Accueil et d’Aide Educative (SAAE) en Service d’Aide et d’Intervention Educative (SAIE).

En 1999

Une réforme vient renforcer le décret de 1991. Elle vise à diminuer le nombre de lits et à augmenter les suivis extérieurs (en milieu de vie et en logement supervisés). Suite à cette législation, les maisons d’hébergement ont été contraintes à se reconvertir et à proposer d’autres formes d’aides.

En 1991

Le décret relatif à l’Aide à la Jeunesse remplace partiellement la loi du 8 avril 1965. Il apporte du changement dans le secteur de l’Aide à la Jeunesse car il met en avant l’aide aux jeunes et à la famille en milieu de vie.

En 1980

« La Fermette » à Maffle ferme définitivement ses portes. Les enfants sont alors dirigés vers les 3 unités de vie. Le siège social et administratif est déménagé au centre d’Ath.

En 1979

Une quatrième unité de vie : « Les Pénates », voit le jour à Ath. Elle accueille 12 jeunes adolescents venant de « La Fermette » à Maffle, en vue de travailler la pré-autonomie. Par la suite, ce sont les adolescents issus des différentes unités de vie et de l’extérieur qui sont hébergés au sein de la section de « Les Pénates ». Cette dernière section deviendra par la suite un Service d’Aide et d’Intervention Educative (SAIE) et fonctionnera de manière indépendante par rapport aux autres sections. Pour en savoir plus cliquez ici

En 1964

« La Fermette » fait l’acquisition d’un presbytère à l’abandon à Arbre, par l’intermédiaire de l’abbé Chenoy. La 3ème unité de vie de l’association, « Le Clos », est alors créée et prend en charge 17 enfants.

Durant ce temps, le nombre d’enfants hébergés à Maffle est passé à 24, le manque de places se faisant, 7 d’entre eux sont logés dans une maison en face de « La Fermette ».

A ce moment-là, la capacité totale d’accueil de l’association est de 65 jeunes.

En août 1962

Le bâtiment d’une communauté de sœurs à Ostiches est légué à une famille. Cette dernière le propose à « La Fermette ». C’est ainsi que « La Maison », seconde unité de vie de l’institution voit le jour. Elle accueille 24 enfants.

En mars 1962

Au fil du temps, le nombre d’enfants grandissant au sein de cette fermette, elle se constitue en A.S.B.L. et reçoit le statut d’association sans but lucratif en mars 1962. Elle tombe sous le coup de la 1ère loi de la protection de la jeunesse de 1912. L’asbl « La Fermette » voit ainsi le jour et y établit son siège social.

Décembre 1961

Une institutrice de l’IMP Sainte-Gertrude à Brugelette, Madame Trigaux, aidée de l’abbé Chenoy, décide d’héberger 10 enfants défavorisés et en rupture familiale dans sa fermette à Maffle, afin de les aider à s’épanouir et à grandir tout en leur apportant chaleur et bienveillance.